Kyrie de la messe de Ste Agnès

Le Kyrie, formule grecque qui signifie Seigneur, prends pitié, est le premier chant de l’ordinaire de la messe. Il y en a des centaines de versions musicales. Celui que nous chantons est tiré la messe de Ste Agnès, du compositeur autrichien Joseph Gruber (1855-1933) qu’il ne faut pas confondre avec Franz Xaver Gruber, compositeur de Douce Nuit !

Continuer la lecture de Kyrie de la messe de Ste Agnès

Nunc dimittis de Paul Smith

Le Nunc dimittis, le cantique de Syméon, est un classique de la musique sacrée. En grégorien pour l’office des Complies, traduit en allemand par Luther, mis en musique par Palestrina, Purcell ou encore Gounod, nous l’avons chanté en slavon (Ninje otpushchayeshi) sur la musique du compositeur russe Alexander Arkhangelsky (1846-1924). En voici une version contemporaine de Paul Smith, un compositeur britannique, cofondateur de Voces8, une musique surprenante.

Le Nunc dimittis par Voces8
Continuer la lecture de Nunc dimittis de Paul Smith

Ave Verum de Mariano Garau

Cette version de l’antienne Ave Verum est l’oeuvre du compositeur contemporain Mariano Garau. Né en 1952, il vit en Sardaigne. Il est l’auteur de romances pour soprano, ténor, de chansons pour enfants, de messes et de motets pour chœur. Nous avons plusieurs de ses œuvres à notre répertoire.

Ave verum Corpus natum de Maria Virgine :
Vere passum, immolatum in cruce pro homine :

Cuius latus perforatum fluxit aqua et sanguine :
Esto nobis prægustatum mortis in examine.
O Jesu dulcis ! O Jesu pie ! O Jesu Fili Mariæ
Salut, vrai Corps né de la Vierge Marie,

qui as vraiment souffert, immolé sur la croix pour l'homme.
Toi dont le côté percé laissa couler de l'eau et du sang,
sois notre viatique à l'heure de la mort.

Ô doux Jésus ! Ô bon Jésus ! Ô Jésus, Fils de Marie
Un chant pour la Fête-Dieu.
Continuer la lecture de Ave Verum de Mariano Garau

Healing light, lumière apaisante

Le compositeur gallois Karl Jenkins (né en 1944) est un musicien très prolifique : pianiste dans l’opéra rock Jésus Christ superstar, il est aussi l’auteur de musiques pour la publicité. Dans son recueil intitulé Motets, il propose une relecture de certaines de ses œuvres les plus reconnues comme The armed man, Adiemus ou Gloria et The Peacemakers mais cette fois dans des versions a cappella, dans une atmosphère de musique religieuse.

Deep peace
..of the running wave to you
..of the flowing air to you,
..of the quiet earth to you.
..of the shining stars to you
..of the gentle night to you
Moon and stars pour their healing light on you
Deep peace of Christ, the light of the world, to you,

Deep peace of Christ to you.
Amen.
Paix profonde
..de la vague qui court pour toi
..de l'air qui souffle pour toi
..de la terre paisible pour toi
.des étoiles qui luisent sur toi
..de la douce nuit pour toi
La lune et les étoiles versent leur lumière apaisante sur toi
Paix profonde du Christ, lumière du monde pour toi
La paix profonde du Christ pour toi
Amen.
Interprété par la Chorale Mosaïque de Muzillac – Questembert et l’ensemble choral Mosaïque du Fuilet (Maine-et-Loire) le 14 octobre 2023 à Questembert.

Miserere, de Dimitri Tchesnokov

Dimitri Tchesnokov est né en Russie en 1982. Après avoir commencé sa formation à Kyiv (Ukraine); à partir de 1997, il vient en France poursuivre ses études en région parisienne. Ce Miserere est une des trois parties de son oeuvre Trois Chants Sacrés, op.43 (2008) – De profundis, Miserere, Pater noster, chœur a capella.

Continuer la lecture de Miserere, de Dimitri Tchesnokov

Kathryn Rose, un Ave Maria contemporain

Kathryn Rose est une musicienne canadienne née en 1980. Elle vit actuellement en Grande-Bretagne. Elle compose de la musique chorale, avec un sens particulier des mélodies faciles mais envoûtantes, avec des cadences, des harmonies déstabilisantes.

Cet Ave Maria est une partie de son œuvre Chemin de croix (Stations of the Cross). Elle en parle ici.

Pas de vidéo youtube, mais un fichier mp3 avec lequel nous travaillons

Le Graduale de Leoš Janáček

Connu surtout pour ses opéras, Leoš Janáček, compositeur tchèque (1854-1928), a écrit ce Graduale en 1879 (1875?) pour la fête de la Purification, le 2 février, la Chandeleur. Après quelques neumes de grégorien (Suscepimus), Janáček déploie une polyphonie délicate autour des versets du psaume 47.

Le Graduel est un chant de méditation qui suit la première lecture de la messe.

Suscepimus, Deus,
misericordiam tuam in medio templi tui

Secundum nomen tuum, Domine (Deus),
ita et laus tua in fines terrae.

Iustitia plena est dextera tua.
Magnus Dominus, et laudabilis nimis,
in civitate Dei, in monte sancto eius.

Nous avons reçu, Dieu,
votre miséricorde, au milieu de votre temple.
Comme votre nom, Seigneur (Dieu),
telle aussi votre louange jusqu’aux confins de la terre.
Votre droite est remplie de justice.
Grand est le Seigneur, et digne de louange infiniment,
dans la cité de Dieu, sur sa montagne sainte.

Notre interprétation
Lors du concert du 14 octobre 2023, à Questembert